Le cadavre d'Hitler brûlé

Le corps de Hitler ne doit pas tomber entre les mains des Russes

.Là, sur le canapé, deux cadavres. La volonté de Hitler a été clairement exprimée : son corps ne doit pas tomber entre les mains des Russes. Linge prétend que c'est le Führer lui-même qui lui a donné l'ordre de réunir une grande quantité d'essence, afin de brûler son cadavre et celui d'Eva Braun.
Linge raconte, « le Sturmbahnführer Kempka rassembla les bidons contenant les cent quatre-vingts litres d'essence qu'il avait eu tant de peine à récolter. Nous les vidâmes un à un sur les corps, mais lorsque cette tâche fut terminée, il nous fut impossible d'y mettre le feu. Les explosions des obus soviétiques et les incendies provoqués par les bombes au phosphore avaient créé de gigantesques appels d'air. Je rentrai à nouveau dans le bunker et ce ne fut qu'à l'abri de la porte blindée que je pus enflammer un torchon de papier imprégné d''essence ».
Ce brandon, Linge le lance sur les cadavres qui prennent feu aussitôt : d'énormes flammes de deux et trois mètres de haut. Bormann, Goebbels, Stumpfegger, Guensche, Linge et Kempka, raidis, saluent à l'hitlérienne ces dépouilles grésillantes que le feu anéantit. Guensche dira qu'il avait vécu là « le moment le plus effroyable de sa vie ».
portrait de hitler
suivant