Juillet 1944.... En Pologne et à Varsovie

100 000 hommes pour les fortifications

Au milieu du mois de juillet, l'armée Rouge a, en effet, lancé une grande offensive. L'aile sud du front du maréchal Rokossovski avance de 40 kilomètres par jour en moyenne. Chelm tombe le 22 juillet et Lublin le 23. Le 26, les Russes atteignent la Vistule entre Lublin et Pulawy, au sud de Varsovie. Le 28 juillet, ils tiennent deux têtes de pont sur la rive ouest, près de Pulawy et de Magnuszew, à 55 kilomètres au sud de la capitale polonaise.
Quelques jours plus tôt, le 21, Hitler a nommé Guderian commandant en chef à l'Est. Sa première tâche est de réorganiser le front et d'arrêter l'offensive de l'armée Rouge. La Vistule — avec la tête de pont de Praga — a été choisie comme nouvelle ligne de défense.
Le 26, les directives du nouveau commandant en chef commencent à prendre effet. La police et les autorités administratives allemandes regagnent la capitale polonaise, tandis que des convois amenant la division S.S. « Hermann Goering » (blindés et parachutistes) et la division S.S. de panzers « Viking » commencent à décharger ces deux grandes unités au sud de la ville.
Les autorités civiles allemandes annoncent que la ville sera défendue et demandent aux Polonais de coopérer. Des haut-parleurs installés dans les rues et des affiches ordonnent à 100 000 hommes d'aller bâtir des fortifications autour de la capitale. La garde des services du Reich est renforcée, des canons automoteurs prennent position aux principaux carrefours, tandis que les patrouilles de blindés et de police se multiplient dans les rues. Des éléments de la 73e division d'infanterie allemande commencent d'arriver aux abords de Varsovie.
A partir de la nuit du 28 et dans les jours qui suivent, les habitants de la ville entendent le bruit de la bataille que se livrent, pour la possession de Wolomin, lé 39e corps blindé allemand et la He armée blindée soviétique.
armée rouge en Pologne en 1944
allemands en Pologne en 1944
suivant