La différence d'équipements d'hiver

Le froid annihile l'esprit d'initiative du soldat allemand.

Cette différence entre les équipements d'hiver russes et allemands joue un rôle véritablement écrasant dans l'issue de la bataille. Ce n'est d'ailleurs pas seulement une question d'ordre purement physique, mais aussi psychologique : le froid annihile l'esprit d'initiative du soldat allemand, ainsi que l'écrit un médecin de la 276.
Lâché dans cette nature sauvage. le Russe se sent chez lui. Donnez-lui une hache et un couteau: en quelques heures, il aura fait des tas de choses, un traîneau, un brancard, un petit igloo (...) un poêle avec deux vieux bidons d'huile. Nos hommes restaient lamentablement inertes, debout, à se chauffer autour d'un récipient dans lequel ils faisaient brûler de l'essence, pourtant bien précieuse. La nuit, ils se tassaient tous dans les rares isbas qui tenaient encore debout. Plusieurs fois nous trouvâmes des sentinelles qui s'étaient endormies et qui étaient littéralement mortes de froid.
C'était aussi la nuit que se manifestait le plus souvent l'artillerie russe : elle tirait sur les villages et provoquait de lourdes pertes; les hommes préféraient pourtant ne pas se disperser, de peur d'être ramassés par des cavaliers, réguliers ou partisans.
bataille de moscou
suivant