Le symbole du pouvoir nazi

Une formation de 843 bombardiers

Nuremberg ne revêtait pas une grande importance stratégique; elle ne possédait pas d'entreprises industrielles maheures, mais constituait le symbole du pouvoir nazi, la ville où se déroulaient les grandioses manifestations hitlériennes. Après s'être fixé cet objectif, Harris abandonna toute prudence. Au lieu de tracer pour ses bombardiers une route en zig-zag qui aurait pu induire en erreur les aiguilleurs allemands, il les envoya pratiquement droit au but. Il avait compté sur une bonne couverture de nuages pour dissimuler les avions, mais le ciel était si dégagé que les contrôleurs allemands n'en croyaient pas leurs yeux.
A 11 heures du soir, le 30 mars 1944, le dispositif d'alerte avancé des Allemands avait repéré deux flots de bombardiers approchant du continent. L'un d'eux comprenait 50 vieux Halifax, destinés à tromper l'ennemi, qui lâchaient au-dessus de la mer du Nord les bandelettes métalliques du procédé Window afin de brouiller les radars de la Luftwaffe. Au même moment, les 795 avions en route pour Nuremberg traversaient la Manche en direction de la Belgique.
En suivant les émissions des radars H2S embarqués sur les appareils britanniques, les contrôleurs au sol allemands déterminèrent avec exactitude lequel des deux flots de bombardiers était le plus important, et ils donnèrent aux Truies Apprivoisées l'ordre de se rassembler au-dessus d'une balise radio baptisée Ida, à environ 80 kilomètres à l'est d'Aix-la-Chapelle.
Au moment où elle parvint au-dessus de la Manche, la flotte occupait dans le ciel un espace de 105 km de long, 16 km de large et 1 600 mètres de profondeur, énorme phalange progressant dans un bruit de tonnerre à près de 6,5 km par minute.
Les équipages atterrés constataient presque en même temps que le ciel était aussi clair que par une nuit d'été et qu'ils se retrouvaient comme nus sous un éclatant clair de lune.
bombardier lancaster
suivant