L'amère revanche des Polonais

La bataille de Cassino est terminée...

Au cours de la phase finale de la bataille, l'honneur de s'emparer du monastère incomba aux 46000 hommes du 2e corps polonais du général Anders. Parlant de leur rôle dans la victoire, le général Clark devait dire plus tard: «Le corps polonais combattit avec une bravoure exceptionnelle et une indifférence totale.» Les Polonais étaient hautement motivés. Au début de la guerre, ils avaient assisté au démantèlement de leur pays par les Allemands et ils brûlaient du désir de se venger.
Les polonais à Cassino en 1944
Polonais à Cassino en mai 1944
Les Polonais attaquèrent en vagues successives, accompagnées de terribles pertes. Quand ils se trouvaient à court de munitions ils jetaient des pierres aux Allemands. En dépit de ces sacrifices, leur moral resta intact. Un mourant confia à ses camarades: «Vous ne pouvez savoir comme c'est triste de mourir. Je ne verrai pas la fin de la bataille.» Les Polonais livrèrent huit jours de combats et, le 18 mai 1944, ils plantèrent leur drapeau sur les ruines de l'abbaye. La bataille de Cassino était terminée.
suivant