Epilogue en fanfare

Les Japonais perdaient 110 000 hommes

Le même jour sur l'aérodrome de Kadena des représentants de la Xe armée se tenaient au garde-à-vous comme la fanfare jouait l'hymne national et que les couleurs étaient hissées, signifiant qu'Okinawa était prise. Mais pour des milliers de soldats japonais et pour des civils qui se cachaient des Américains, les épreuves n'étaient pas finies. Dans la semaine qui suivit, 3 000 soldats se rendirent ; ceux qui refusèrent furent exterminés dans leurs cave par les lance-flammes et la dynamite. Le 2 juillet la campagne d'Okinawa fut o iciellement déclarée finie ; en trois mois les Américains perdaient plus de 12 000 Marines, G.l's et marins, morts ou disparus, soit leurs pertes les plus élevées dans le Pacifique. Les Japonais perdaient 110 000 hommes sans compter 75 000 civils innocents, hommes, femmes, enfants, pris entre les deux armées. Et leur sacrifice était inutile; le Japon succombait dans le dernier grand combat qu'il pouvait livrer hors de son territoire.
morts-okinawa-1945
survivants-okinawa-1945
suivant