Il fallait s'emparer d'Iwo Jima

Une excellente base pour les bombardiers US

Des raisons de stratégie aérienne se trouvent à l'origine de l'opération. Les pertes en bombardiers lourds B-29 au-dessus du lapon soulignaient la nécessité d'une escorte de chasse et, comme le voyage aller et retour de 4 500 kilomètres des Mariannes au lapon dépassait largement les possibilités des chasseurs, une base plus rapprochée devait être conquise : Iwo Jima, avec ses deux terrains d'aviation et sa proximité de Tokyo (1 200 kilomètres ou trois heures de vol) constituerait une excellente base pour les bombardiers alliés.
De plus, Iwo Jima étant un territoire métropolitain japonais administré par la préfecture de Tokyo, sa conquête porterait un coup psychologique très grave au moral de la métropole en même temps qu'un avant-poste d'importance serait enlevé au lapon.
Enfin, Iwo lima rendrait plus cohérente la défense aérienne des Mariannes.
Les premiers projets d'invasion furent établis dès septembre 1943 et, treize mois plus tard, après qu'il se fut emparé des Mariannes, l'amiral Nimitz informa le général Holland Smith, l'un des principaux tenants de la guerre amphibie et le chef de tous les marines du Pacifique, qu'il serait chargé des opérations contre Iwo Jima. Le général Schmidt, commandant le 5e corps amphibie, ancien des Gilbert, des Marshall et des Mariannes, en assumerait le commandement direct. Il disposerait de trois divisions.
iwo jima en 1944
suivant