Le prix payé pour Iwo Jima

Ce prix payé pour Iwo Jima a été extrordinairement élevé

Iwo a été payée très cher en sang, mais elle valait bien ce prix. Le 4 mars, douze jours avant que l'île fût déclarée sûre, le premier B-29 y atterrissait. Le 7 avril, 108 P-51 « Mustang décollèrent d'Iwo Jima pour escorter une attaque de jour des B-29 sur Tokyo et, dans les trois mois qui suivirent la chute de l'île, plus de 850 B-29, qui, sans cela, eussent été perdus, y firent des atterrissages forcés.
Cependant, le prix payé pour Iwo Jima a été extrordinairement élevé. Des 23 000 défenseurs de l'île, 1 083 seulement furent faits prisonniers. Du côté américain, 6 821 soldats et marines perdirent la vie dans la lutte pour les 20 kilomètres carrés de l'île ; 24 médailles d'honneur furent distribuées ; 7 000 litres de sang furent transfusés ; 2 600 hommes durent être évacués pour fatigue due au combat. Celui-ci avait atteint un degré de férocité sans précédent dans le Pacifique et il avait amené les Américains à se poser la question angoissante : si pour conquérir la minuscule Iwo Jima il a fallu soixante-douze jours de bombardement aérien, trois jours de bombardement naval et trente-six jours de ce que les marines pouvaient faire de mieux, combien de temps faudrait-il pour conquérir le Japon lui-même ? Et quel en serait le prix ?
prisonniers japonais iwo jima
suivant